16320 kms plus loin...

15 mars 2011

Site internet en ligne

Bonjour à tous,

Certains m'ont demandé si j'allais continuer mon blog...Et bien, non! Je n'ai plus vraiment de raison de le continuer depuis que je suis rentré en France (pas facile l'arrivée à Paris avec tout ce monde) et ce sera mon dernier message. Donc j'ai bien regagné mon sud natal près d'Avignon et retrouvé une vie plus routière et moins basé sur l'exceptionnelle.
Néanmoins, ces 15 mois d'absence à faire des choses...exceptionnelles m'ont fait comprendre que dans le fond le plus exceptionnel c'est de durer et d'être heureux dans la banalité. Éviter de courir forcément après toutes ces choses qui nous semblent merveilles et qui nous donnent l'impression que l'on fait véritablement quelque chose de se vie...et de manière fantastique. Enfin allez savoir si je durerai dans le temps avec cet état d'esprit? Seul l'avenir le dira car un hivernage ne laisse pas intact...

Sinon, je profite de ce message pour vous dire que j'ai mis en ligne sur le net mon site personnel que j'avais commencé à réaliser en hivernage. Il est bien entendu orienté principalement sur ce que j'ai vécu en Antarctique. Quand j'étais là-bas je me disais que j'avais tellement eu de chance d'avoir fait partie des privilégiés qui sont allés vivre pendant un an en Antarctique, que je voulais continuer à faire partager cette aventure. Alors quoi de plus pratique dans ce monde interconnecté que de faire un site internet (qui est mon tout premier).
Sur ce site vous trouverez de nombreuses photos de l'Antarctique et des récits. Pour ceux qui ont suivi mon blog depuis le début, j'ai mis les cours de vulgarisation (que j'avais publié sur mon blog) sur le trou de la couche d'ozone, les aurores, la chimie de l'atmosphère et la glaciologie. C'est vrai que j'ai particulièrement aimé ce côté vulgarisation et pédagogique afin qu'un maximum de personne puisse comprendre (même vaguement) des phénomènes qui sont à priori complexes.
En ce qui me concerne je profite pleinement de ma famille et de mes amis. Je commence aussi à rechercher du travail dans le domaine de l'environnement et de l'hydrogéologie. Néanmoins, j'essaye de me renseigner sur les différentes voies qui me permettraient de me lancer dans le domaine de la vulgarisation, plutôt scientifique. Pourquoi pas dans le journalisme scientifique,on verra...Si certains ont des idées, je suis preneur. Mais même si ça n'aboutit à rien, j'adore allez voir mes classes et leur montrer mes films et mes photos sur l'Antarctique...et voir les enfants me poser des tas de questions mais surtout de voir leurs yeux briller.

Ah oui, l'adresse du site: http://nicolascoillard.eu/

Si certains rencontrent des problèmes dans l'affichage du site, utilisez le navigateur web firefox. Pour les inconditionnels d'Internet Explorer (je vous conseil quand même de changer pour firefox qui est téléchargeable gratuitement), si vous utilisez la 7° version vous aurez certainement des problèmes. Téléchargez la 8° version d'Internet Explorer et les problèmes seront résolus.

A bientôt mais je ne pense pas sur mon blog.

Nicolas

Posté par nicolascoillard à 20:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]


19 février 2011

New-Zealand is wicked

La Nouvelle-Zélande : Un rêve en Océanie.
J'avais lu ce titre sur la couverture d'un geo il y a quelques années et forcément je me suis dit qu'un jour, il faudrait que j'y aille. Et bien, c'est vrai que c'est un endroit qui fait rêver tant par la beauté que la diversité de ses paysages. De plus, je n'ai jamais vu un peuple aussi respectueux de son environnement. Ça me dirait bien d'y vivre mais il faudrait y passer plus de temps...
C'est donc trois semaines que j'ai passées à me balader seul en Nouvelle-Zélande et voilà mon périple (qui dans le fond s'est commencé il y a 15 mois) qui s'achève ici, à Christchurch, où j'attends mon avion.

Alors trois semaines, surtout si vous êtes à pied, c'est un peu court pour voir un maximum de choses dans les deux îles. C'était donc des vacances bien speed où chaque jour compte et où j'ai alterné entre le bus et le stop pour avancer. Le stop, c'est vraiment royal ici car je n'ai jamais attendu plus de vingt minutes au bord de la route. Cela permet de mieux rencontrer les Kiwi et ça c'est toujours très bien passé (faut dire que ça craint pas vraiment la Nouvelle-Zélande, mais bien sûr le risque zéro n'existe pas). Il y en a même un qui m'a donné sa carte de visite au cas où je voudrais changer les vannes de la tuyauterie de mon jardin...j'adore.

Donc pour ceux qui voudraient prendre des vacances ici, le mieux c'est deux voire trois mois (un peu dur si l'on travail, je reconnais) pour bien profiter du pays, et dans ce cas là et si vous êtes seul, faites du stop et de temps en temps du bus (j'en ai rencontré plein qui faisaient ça, que ce soit des mecs ou des filles), ça permet de faire des économies. Par contre si vous êtes à deux, le mieux est de louer un van et là c'est parti pour l'aventure (et puis ça vous permettra aussi de prendre des auto-stoppeurs :-):-). Ou alors il existe le visa vacance-travail qui permet de rester un an dans le pays et de travailler légalement.

Voyager seul, cela permet surtout de faire des rencontres que ce soit avec les Kiwis (qui sont vraiment des gens sympas et accueillants) ou alors d'autres personnes qui voyagent. J'ai rencontré tout un tas de nationalités, les plus fréquentes sont les françaises, les allemandes et les suédoises et toutes ont des façons de penser et de vivre différemment, ce qui est formidable pour l'ouverture d'esprit. C'est vrai que de voyager et de rencontrer des gens, c'est vraiment très enrichissant d'un point de vue relationnel, d'ouverture d'esprit et ça permet d'améliorer son anglais et d'apprendre quelques mots dans d'autres langues.

Disons que l'Antarctique, ça permet de développer d'autres aptitudes comme savoir relativiser, être tolérant et surtout mieux se connaître. En fait, il faudrait faire un hivernage et un tour du monde...Ne vous inquiétez pas je rentre bien en France et je compte bien trouver un travail. Mais ça reste dans un coin de ma tête.

Tiens en parlant de tour du monde, je ne pensais pas qu'en seulement trois semaines en Nouvelle-Zélande j'aurais pu rencontrer autant de gens faisant le tour du monde que ce soit seul (gars ou fille), en couple ou alors en famille. Tous avaient le même rêve et ils ont un jour sauté le pas, de peur de le regretter plus tard. Ils savent au fond d'eux qu'ils ont tous fait le bon choix et il n'y a pas d'âge pour faire ça et encore moins de règle quant à la vie que l'on a avant de partir.

Néanmoins, ces 15 mois loin de la France me font dire que l'on a quand même un très beau pays (tous les français que j'ai rencontré m'ont dit la même chose), où il est agréable de vivre et que ce n'est pas forcément en partant au bout du monde que l'on verra les plus belles choses (à part si vous voulez voir des manchots empereurs donc là pas le choix) mais bien sûr, l'Australie ou la Nouvelle-Zélande c'est à voir.

Notre pays ou nos voisins possèdent plein de belles choses à voir et à faire et il ne reste donc plus qu'à franchir le pas pour aller les découvrir. J'ai quelques idées pour la suite et en Europe...

Bon, fini le blabla, je remets, sans doute pour la dernière fois, mon blog à jour en mettant plein de photos de mon voyage en Nouvelle-Zélande toujours pour donner des nouvelles à la famille et aux amis, que je me languis vraiment de revoir (ça se compte en jour, yes), et puis aussi pour montrer des beaux paysages via les photos ; peut-être que ça donnera des idées à
certains.

Allez profitez bien des photos, à très vite pour beaucoup et comme ils disent ici, take car, enjoy and have fun.

Ah oui j'oubliais : même si ça présente de nombreux avantages de voyager seul, je suis persuadé que c'est mieux à deux car c'est toujours plus beau quand on peut le dire à quelqu'un...

Posté par nicolascoillard à 22:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Auckland

Auckland...ville du début des vacances en Nouvelle-Zélande, c'est parti pour trois semaines.

C'est la ville faite pour les amoureux de la voile car c'est celle où l'on dénombre le plus de voiliers par habitant. Je n'y suis resté que deux jours mais j'ai vraiment "apprécié" cette ville, mais bon il n'y a pas l'opéra de Sydney.

Avec Claire et Adrien, nous étions hébergé près du point le plus haut d'Auckland, ce qui a permis d'avoir une belle vue de jour comme de nuit.

Ah oui, c'était la première fois que je voyais un supermarché ouvert 24H/24H et 7j/7j. C'est sûr que ça a ses avantages mais faire des courses à 3 heures du mat'...

Posté par nicolascoillard à 22:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Whangarei

Ça y est, j'ai laissé mes compagnons d'hivernage pour continuer les vacances de mon côté et j'arrive à Whangarei (ils ont une petite chute sympa). Je me suis arrêté à cette ville afin d'aller plonger sur la côté, sur les îles de Poor Knights Islands. En plus, le club de plongée a été sympa, ils sont venus me chercher à mon backpeckers et m'ont ramené le soir.

Comme certains diraient: beau geste commercial, mais bon c'est un gros club quand même (Dive TutuKaka). Il existe pas mal de clubs dans le coin et celui-ci est le plus gros avec de grosses infrastructures et les gars vraiment sympas. Mais mon côté hivernant, et donc qui n'aime pas trop le monde, me dit que j'aurais,sans doute préféré plonger avec une plus petite structure où c'est un peu moins l'usine mais je conseille quand même ce club, il est vraiment bien.

Posté par nicolascoillard à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Plongées à Poor Knights Islands

Alors le grand argument publicitaire des clubs de plongée du coin est de dire: Cousteau a dit que le site faisait partie des 10 plus belles plongées du monde et il y en a même qui disent que c'est plus beau que la grande barrière de coraille en Australie...Eeeeeuuuuhhhhh... Je n'ai pas eu encore la chance de plonger sur la grande barrière de coraille et encore moins la
chance de rencontrer Cousteau (ce qui sera dur de mon vivant) mais j'ai du mal à y croire.

C'était une superbe journée de plongée et les fonds sont très jolis avec une faune très présente mais de ce que j'en ai vu, je trouve que c'est un peu exagéré. Néanmoins, j'ai discuté le lendemain avec quelques locaux qui plongent en leur montrant les spots de plongées sur lesquels nous étions allés et ils m'ont dit que ce n'étaient pas les meilleurs spots. Je n'ai donc pas eu de chance mais j'ai adoré cette journée car cela faisait près d'un an et demi que je n'avais pas plongé (et oui mes deux plongées de Tasmanie ont été annulées à cause du mauvais temps et durant l'hivernage...)
Qu'est-ce que ça a fait du bien et en plus tous les automatismes sont revenus d'un coup, c'était comme si j'avais plongé la veille (la plongée ça doit être comme le vélo).

Bastien, je ne sais pas si tu liras ces lignes mais va falloir qu'on plonge à Marseille courant mars, à part si tu as peur que l'eau soit trop froide :-):-). Et puis faut que je passe ce niveau 3, c'est la résolution de cette année.

Posté par nicolascoillard à 22:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Rotorua

Alors voilà une ville bien touristique où tout le monde vient voir les activités géothermales des environs: les geysers (ça ne se voit pas sur la photo du geyser mais imaginez un amphithéâtre rempli de gens qui regardent le geyser, je pense qu'il devait y avoir bien 200 personnes), les sources d'eaux chaudes ou encore les piscines colorées (attention c'est chaud), le tout dans une atmosphère soufrée.

Je crois que c'est la seule fois durant mes vacances que je fais le vrai touriste avec un circuit organisé comprenant un trajet en minibus avec arrêts aux endroits intéressants et entrée dans le parc Wai-O-Tapu pour voir les plus belles sources de la région. Et oui, business is business et si l'on peut faire payer les touristes...Ok, c'était joli mais je vais pas trop trainer dans le coin, j'ai un trek qui m'attend. Ah oui, dans l'hémisphère sud, ils ont des cygnes noirs, mais je trouve les nôtres plus beaux.

Posté par nicolascoillard à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tongario Northern Circuit

Voilà un trek de deux/trois jours au milieu des volcans en activités (dernière éruption en 1995) qui me faisait vraiment envie. Mais c'était sans compter sur le mauvais temps qui m'a fait passer plus de la moitié de mon trek sous la pluie et le vent (ça me rappelle légèrement l'overland track)...les boules et je n'ai jamais vu le sommet du Tongario (dire que j'avais prévu d'y monter dessus).

Sinon le paysage que j'en ai vu, c'est à dire à plus de cinquante mètres devant moi quand c'était possible, est magnifique. Près des volcans, c'est un paysage lunaire avec des blocs et des coulées de lave partout et de beaux lacs colorés. Je comprends pourquoi la plupart des scènes du Mordor dans le film le Seigneur des Anneaux ont été tournées ici.

Posté par nicolascoillard à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un vrai repas de backpecker

Vive les pates, les nouilles, le riz, le ketchup, les stecks, le jambon...un vrai repas de backpecker quoi. Et toujours le lonely planet sous la main pour programmer la suite des vacances.

Posté par nicolascoillard à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Wellington

Me voilà à la capitale de la Nouvelle-Zélande (encore sous la pluie), pour prendre un ferry qui doit m'emmener dans l'île du sud. Donc pour s'occuper quand il pleut, rien ne vaut mieux que de faire un bon gros musée (et en plus gratuit), le TePaPa.

J'ai pu revoir le bateau du SeaShepherd qui était à quai et croisé quelques membres de l'équipage dans un pub. Pour ceux qui suivent mon blog depuis le début, vous vous souvenez certainement que Paul Watson était venu à DDU durant la première campagne d'été et durant la traversé de R1 (qui m'a enlevé du plus beau cailloux de la Terre), on les avait croisé en train chasser le baleinier. Vu de près, j'imaginais leur bateau plus gros...

Donc voilà la fin de mon parcours dans l'île du Nord où il a quand même bien plu. C'est là que l'on se rend compte à quel point une bonne météo est importante pour profiter un maximum de ses vacances.

Posté par nicolascoillard à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Arrivée dans l'île du sud

Je pense que dans cette île le temps sera à la fête et que je vais pouvoir profiter à fond. Et puis, ça à l'air sublime et bien plus sauvage que l'île du nord.

Posté par nicolascoillard à 22:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]